Menu

Choix de la langue

Besoin d'informations ?

Contactez-nous
menu
Menu
Corporate
Profils
Annuler

Affiner votre recherche

Typologie de contenu

Quels types d'enjeux

Valider

Objectif

Faire de la vidéoprotection

Un moyen de renforcer la sécurité en facilitant la
détection des incidents et les interventions des agents

Solutions

  • 1106

    caméras installées

  • 2 500

    opérateurs formés à
    l’exploitation du système

  • 17

    années de collaboration
    programmées

La capitale française regroupe 20 % de la population et concentre 30 % des richesses du pays. La sécurité des biens et des personnes y est un enjeu majeur. Et pour les fonctionnaires de police qui assurent cette sécurité, la vidéosurveillance est un outil précieux. Aujourd’hui, ENGIE conçoit et déploie à Paris un dispositif de protection vidéo sur-mesure de plus de 1000 caméras.

Dès 2009, la Préfecture de Police lançait son Plan de Vidéoprotection (PPV) pour Paris. L’objectif : moderniser les moyens dédiés à la protection des citoyens en dotant la capitale d’un dispositif comptant plus de 1300 caméras raccordées aux commissariats parisiens et gérées depuis 55 centres opérationnels de commande. ENGIE a été choisi en 2011 pour mener à bien cette mission. Après deux années de conception et de déploiement, le dispositif est désormais opérationnel.

Un dispositif de caméras interconnectées

Gérer la circulation, renforcer la sécurité routière, faciliter la gestion de l’ordre public, renforcer la protection des citoyens, prévenir les risques terroristes et faciliter les interventions d’urgence et de secours… Le dispositif conçu et opéré par ENGIE donne aux agents des moyens complémentaires pour assurer leurs missions de sécurité publique. Comprenant plus de 1 000 caméras, il permet également d’accéder aux images vidéo des systèmes partenaires (Mairie de Paris, SNCF, RATP, etc.) afin de renforcer la capacité opérationnelle de la Préfecture de Police. L’accès aux images vidéo s’effectue via une interface graphique intuitive et ergonomique : les opérateurs ont ainsi plus de facilités à la prendre en main et à l’exploiter.

caméras installées

qui s’ajoutent aux 200 préexistantes

Concilier efficacité et confidentialité

Un dispositif de vidéosurveillance est une installation sensible à plus d’un titre. Au service de la sécurité publique, le système doit être opérationnel en permanence. Pour garantir la continuité de service de l’ensemble des installations et un accès permanent aux images vidéo, ENGIE assure la maintenance de l’ensemble du parc de caméras, du réseau de télécommunication et des sites d’exploitation. Autre point sensible : le respect de la vie privée. Le système permet de masquer les zones privatives. Pour la protection des données, des dispositifs de sécurité permettent une gestion rigoureuse des droits d’accès.

Un partenariat financier, technique, pédagogique

Partenaire de la Préfecture de Police, ENGIE l’est à plusieurs titres. Financeur, le Groupe s’est engagé dans le cadre d’un partenariat public-privé de 17 années – le premier en France pour la vidéo protection. Partenaire technique, ENGIE a conçu un système dédié et propriétaire basé sur une infrastructure réseaux de 400 km de fibres optiques dans les égouts de Paris. Ce système a permis d’interconnecter le matériel existant aux nouvelles installations vidéo. Formateur, ENGIE assure également la formation de plus de 2 500 opérateurs sur une maquette à l’échelle humaine. L’objectif : donner aux fonctionnaires de police le maximum de clés pour exploiter au mieux le système et ses données.

M€

la valeur du contrat de partenariat public-privé noué entre ENGIE et la Préfecture de police de Paris

Et demain ?

Ce dispositif s’étoffe dans le cadre du Plan Zonal de Vidéoprotection (PZV) qui a vocation à couvrir également les zones urbaines en périphérie de Paris. Son objectif : compléter le maillage des dispositifs de vidéosurveillance appartenant aux communes de la petite et de la grande couronne, et multiplier les interconnexions entre les réseaux municipaux et les services de police. 3000 nouvelles caméras vont être installées et 30 000 caméras existantes implantées dans des centres commerciaux, musées, etc. vont être connectées au dispositif.

les équipes Today d'Engie pour paris

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-nous

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-nous